Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

refuge.

ggLe vieil homme conduisit Scÿlbel jusqu'à la cuisine, une grande pièce – même si elle restait moins large que le salon – dans laquelle le matériel le plus imposant était entreposé autour d'une table en bois massif de belle taille. Une porte fenêtre donnait sur l'une des terrasses de la villa.

ggRamenton pointa alors du doigt une dalle du carrelage dont la moitié disparaissait sous la table et précisa :

gg« C'est là que la tâche de sang a été retrouvée. Lorsque je suis… rentré… »

ggIl ne put réprimer un hoquet en repensant à cet événement.

gg« Lorsque je suis rentré… la table était mise. Mais l'assiette n'était pas finie. Livline ne mangeait plus dans le salon, elle se préparait le repas et le mangeait ici. Je me souviens, j'ai trouvé la chaise renversée et la porte, là, était brisée. »

ggScĂżlbel prenait des notes sur un calepin qu'elle laissait toujours dans son sac, sans interrompre son client.

gg« Elle était complètement démurée de l'intérieur, continua-t-il. Je l'avais laissée en l'état durant l'enquête, mais j'ai été obligé de la faire réparer depuis.

gg– Ne vous inquiétez pas. Qui s'est occupé de cette enquête ?

gg– Le shérif du comté Nord-Ouest. Aidé par des équipes de la capitale. »

ggScÿlbel s'avança vers la porte, malgré les réparations, on pouvait encore distinguer les fissures que les dégâts textesousdroitsdauteur



56



devant