Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

conduit Hyzaik Ramenton jusqu'Ă  elle, c'Ă©tait qu'il devait rester un espoir. MĂŞme mince.

ggLivline Ă©tait vivante. Du moins, c'est la seule supposition que ScĂżlbel devait Ă©mettre. Rien que pour le bien de son enquĂŞte. MĂŞme si, cela faisait plus de cinq mois qu'elle avait disparu.

ggSans la moindre trace de rançon…

ggLes arbres se firent plus rares, tout à coup, les feuilles ne couvraient plus le chemin et la forêt sembla s'ouvrir. Un large portail en acier forgé, sculpté de dessins magnifiques et complexes, de courbes et d’enchevêtrements, mais depuis longtemps rouillé, clôturait le chemin. Un mur de près de trois mètres de haut entourait un immense terrain duquel s'élevait, au bout d'un sentier, une ancienne demeure.

ggRessemblant plus à un manoir qu'à une simple bâtisse, la maison de Ramenton se révélait vraiment impressionnante. D'épais murs de granit s'étendaient sur trois étages, jusqu'aux différents toits d'ardoise, qui cachaient un palier supplémentaire. Une tour dominait la partie gauche du château, tandis qu'une terrasse allongeait l'autre côté. Les hautes fenêtres devaient laisser passer une lumière bienfaitrice dans les nombreuses pièces de la demeure.

ggLe portail était entrouvert. Scÿlbel gara le véhicule, puis ses pieds crissèrent dans le gravier jusqu'à l'entrée. Elle passa entre de nombreuses plantes et fleurs disséminées sur les côtés de l'allée et laissées à l'abandon depuis longtemps. La pelouse, devenue haute et dense, indiquait que la fortune qui avait permis d'acquérir les lieux était ancienne, et maintenant disparue. Au loin, sur le terrain, la jeune textesousdroitsdauteur



54



devant