Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

chance, le dernier instant où elle pourrait encore réagir.

ggLa bête frappa contre le bois.

ggLe son résonna, une voix se fit entendre, la porte s'ouvrit et ils entrèrent.


ggC'était une salle immense et sombre. Au loin, il y avait une porte vitrée, imposante, de laquelle un extérieur semblait parvenir. Un lustre illuminait le centre de ses bougies et laissait entrevoir, sur les côtés, des murs presque entièrement recouverts de bibliothèques remplies de livres anciens, à la fois précieux et si fragiles. Dans un coin se dessinait, entourée de nombreuses chaises richement ornées, une grande table, sur laquelle nombre de documents, parchemins et cartes s'étalaient sans ordre. À l'opposé, une porte obscure offrait une autre issue, peut-être la seule utilisable en cet instant, tandis que trônaient, près d'une cheminée au feu frétillant, une table basse et un fauteuil à l'allure confortable. La salle complétait sa décoration par quelques armoiries et épées, disposées pour briser la monotonie de la tapisserie littéraire.

ggScÿlbel chercha encore une fois à se défaire de ses liens de muscles et de poils. La Créature la jeta à terre. Brutalement. Comme un fardeau, lourd et répugnant, dont on veut se débarrasser. La jeune femme s'affala sur le sol. Le choc lui coupa le souffle.

ggLes deux yeux encore fatigués se détournèrent du tapis qui recouvrait le sol, pour se jeter sur le monstre. Un regard de haine. Lui baissa son œil valide sur elle, émit un simple grognement de satisfaction et, voyant que la jeune femme tentait de se relever, lui asséna la patte contre sa colonne vertébrale.

textesousdroitsdauteur



676



devant