Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

nuit, sa splendeur. Elle inspira profondément, apprécia ses poumons se remplissant et renouvelant leur air, et suivit ce regain d'oxygène dans tous ses membres.

ggLa Cr√©ature attaquait un autre escalier, bien plus large que le pr√©c√©dent. Tandis qu'ils continuaient de monter, les carreaux d√©voil√®rent la cour, le portique et tous ces monts qui mordaient la vo√Ľte √©toil√©e. Tout ce que Sc√Ņlbel avait travers√© un peu plus t√īt. Un monde toujours aussi irr√©el.

ggIls arrivaient, à présent, encore plus haut. La cour avait disparu et un nouvel étage se présentait. Toujours majestueux, toujours issu de songes.

ggCette fois, ils emprunt√®rent un couloir dont le sol √©tait recouvert d'un tapis de velours √† l'apparence douce et accueillante. Les fen√™tres nourrissaient une rang√©e de fleurs aux couleurs extraordinaires, malgr√© la teinte nocturne, qui dessinaient une v√©ritable Ňďuvre d'art. Un spectacle magnifique, dans toute cette nature dont le hasard n'√©tait qu'une illusion cr√©√©e par un homme aux mains agiles et talentueuses. Une odeur sucr√©e se r√©pandait, embaumant toute la pi√®ce. Un m√©lange de tous les parfums, qui fit tourner la t√™te de la jeune femme.

ggLa Créature s'arrêta.

ggPos√©e devant une immense porte √† double battants. Ils attendirent l√† quelques instants. Sc√Ņlbel s'√©veillait de plus en plus, malgr√© les effluves sirupeuses qui venaient la garder somnolente. Un r√©veil devenu essentiel par la situation pressante.

ggIls étaient arrivés.

ggDerrière cette porte, il y avait la destination que le monstre lui vouait. Sa fin. Alors c'était sa dernière textesousdroitsdauteur



675



devant