Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

lui coller les cheveux, son esprit s'éloignait et elle se sentit flancher.

ggLe sol l'accueillit avec toute la brutalité inerte dont il était capable. La violence du coup heurta la victime dans une éructation incontrôlable.

ggScÿlbel mit la main à sa plaie. Le sang coulait abondamment d'une crevasse rugueuse remplie de capillaires filandreux. La douleur intense s'enfonçait dans la tête à coups de marteau et écartait les deux parois de la plaie pour pouvoir s'y insinuer encore plus profondément.

ggScÿlbel voyait.

ggOui, elle voyait. Mais ce qu'elle voyait n'avait rien de commun avec la réalité qui l'entourait. Ce n'était que des formes colorées, changeantes, fluides et insaisissables. Imprimées sur le noir de ses rétines et imaginées par la folie de son cerveau en détresse.

ggÀ terre, elle puisa dans les forces qui lui restaient, il ne fallait pas abandonner, même s'il n'y avait plus d'espoir qu'elle ressorte de ce trou vivante, il fallait se battre, une dernière fois, leur résister. Même si ça ne servait plus à rien.

ggElle se mit à ramper en effectuant des mouvements lents et flageolants. Ses ongles s'agrippaient aux sculptures du sol et elle tirait, s'aidant de ses jambes, qui grattaient la roche pour avancer, ne serait-ce qu'un peu.

ggPendant ce temps, l'animal la suivait, doucement, et Scÿlbel pouvait entendre le claquement de ses enjambées résonner à ses oreilles. Elle devinait se dessiner sur son museau un sourire sadique mais vide d'expression en réfléchissant à ce qu'il allait lui faire textesousdroitsdauteur



671



devant