Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

aucune idée.

ggTout ce qu'elle faisait, c'Ă©tait avancer, en priant, mĂȘme si toute idĂ©e de Force SupĂ©rieure l'avait quittĂ©e depuis bien longtemps, pour retrouver son chemin avant de succomber. Et plus elle avançait, plus elle priait et plus elle sentait que tout ça ne servait Ă  rien. Rien du tout. Ses pas devenaient plus lents, plus mous, sa respiration devenait de plus en plus difficile et le manque d'air commençait Ă  lui faire tourner la tĂȘte. Sans point de repĂšre, elle ne s'en apercevait que lorsque, perdant l'Ă©quilibre, elle heurtait la roche.

ggScĂżlbel ne savait pas quand elle abandonnerait.

ggLes bruits alentours se répétaient, ils devenaient de plus en plus insupportables. Elle avait beau tousser, tenter de dégager ses poumons de l'air brûlant, elle suffoquait.

ggEt les bruits


ggCes bruits lui martelaient la tĂȘte. Ce ruissellement qui l'assaillait semblait s'amplifier Ă  chaque seconde. Et ces grognements ne voulaient cesser. Le monstre torturait sa proie en lui rappelant qu'il Ă©tait bien lĂ . Quelque part.

ggDe moins en moins loin.

ggIl s'amusait.

ggS'amusait avec elle. Peut-ĂȘtre mĂȘme la suivait-il, se dĂ©lectant de la dĂ©tresse de sa victime.

ggScĂżlbel l'imaginait se lĂ©cher les lĂšvres rĂȘches et grises, en se voyant dĂ©jĂ  croquer dans ces muscles, lui arracher la chair et lui ronger les os. Pourtant, ce n'avait jamais Ă©tĂ© dans le caractĂšre des CrĂ©atures. Pas envers elle. Pas envers eux. La jeune femme ravala sa salive. Et persĂ©vĂ©ra, dans cette longue ligne qu'elle textesousdroitsdauteur



669



devant