Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

arrive toujours un moment o√Ļ l'obscurit√© nous rattrape.

ggÇa peut être une coupure d'électricité, qui nous fait chercher la lampe-torche ou les allumettes les plus proches, ou un retour chez soi, alors que la nuit est déjà tombée. Nos pas se font alors plus pressés et on se réfugie dans le col de notre manteau. Dans tous les cas, et cela s'intensifie si le lieu dans lequel on la subit nous est inconnu, on imagine sans peine, dans les ombres qui se dessinent tout autour, se déployer les formes les plus monstrueuses, prêtes à nous sauter dessus dès que l'on s'en approcherait.

ggMais on ne s'en approche pas. On les √©vite, les contourne. Alors ces formes attendent d'√™tre hors de vue pour se faufiler dans notre dos et s'approcher. On se retourne, jette des coups d'Ňďil inquiets et acc√©l√®re le pas jusqu'√† retrouver la s√©curit√© d'un lieu familier.

ggSauf qu'ici, Sc√Ņlbel √©tait perdue dans l'inconnu. Cette peur indicible lui vrillait chaque partie de son corps, chaque organe. Mais elle ne le sentait pas. Plus.

ggToute son attention était portée à ce qui l'entourait. Tous ses sens étaient exacerbés.

ggSes empreintes digitales effleuraient, pour se guider, ces mêmes et éternels murs de roche policés par l'humidité.

ggSes narines humaient cette odeur de vase émanant de chaque recoin de ces couloirs infinis.

ggSa langue go√Ľtait l'air irrespirable qui l'√©touffait.

ggSes yeux essayaient de percer le noir total, intense et pénétrant.

ggSes tympans discernaient chaque son, amplifié par la réverbération contre les parois. Ce bruit d'eau qui s'égoutte en permanence, ses pas claquant contre le sol, textesousdroitsdauteur



667



devant