Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

grossir depuis le coucher du soleil, et les ombres des arbres s'étirant en de longues aspérités inquiétantes. Mais, depuis quelques secondes, il n'y avait que du noir. Une masse cachait tout ce paysage. Une silhouette immense.

ggDont les deux yeux luisants reflétaient la lueur des braises rougeoyantes.

ggUn réflexe. Scÿlbel sentit son propre souffle. Un hoquet. La surprise. Un mouvement infime des deux reflets. Les pupilles avaient bougé. À peine. Dans sa direction.

ggL'homme – le monstre – l'avait vue. Elle recula. Ses orteils poussaient, ses mains rattrapaient l'équilibre.

ggCe fut comme le tintement d'un gong. Scÿlbel ne pouvait plus reculer. Une odeur de viande brûlée emplit la pièce. Et la jeune femme hurla.

ggAutre réflexe.

ggUn cri de douleur lorsqu'elle sentit la peau de son Ă©paule cuire. Griller.

ggLe temps de se retirer du four et d'inspecter la brûlure, un bruit et le rayonnement revint se poser sur son visage. L'intrus n'était plus là.

ggGrimace sur ses traits, main sur la plaie, ScĂżlbel se releva. Difficile.

ggSilence.

ggElle retint sa respiration, comme si cela avait de l'importance. Elle pouvait maintenant entendre chacun des pas qui pataugeaient dans la terre devenue liquide. À travers les murs, son regard le suivait.

ggIl longeait les planches, contournait l'angle de la cabane et se rapprochait de… la porte !

ggScÿlbel se tourna vers la chaise basculée sous la textesousdroitsdauteur



639



devant