Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

avec soin, même si leur construction restait rudimentaire. Certaines résistaient au temps, d'autres avaient cédé et gisaient maintenant à terre sans que personne soit jamais venu les relever.

ggLe cimeti√®re √©tait b√Ęti sur une pente l√©g√®re, au sommet de laquelle s'√©levait un √©norme rocher surplombant toutes ces tombes. Protecteur qui veille sur les √Ęmes de ces hommes et ces femmes enterr√©es l√† pour toujours. Des herbes folles recouvraient la butte et rempla√ßaient, depuis longtemps d√©j√†, les fleurs qu'un proche apporte en venant se recueillir.

ggLes doigts de la jeune femme s'√©tendirent jusqu'aux premi√®res st√®les de bois. Sur chaque croix, un nom √©tait grav√© et la noircissure √† la cire s'effa√ßait. Sc√Ņlbel fut alors attir√©e par deux d'entre elles. Ni les mieux entretenues, ni les moins bien conserv√©es. Elles √©taient parmi les plus r√©centes, du moins parmi celles positionn√©es le plus bas sur la pente, mais ce qui avait aimant√© le regard de l'intruse, c'√©tait les deux noms inscrits.

ggLavia et Sertyn Ramenton.

ggLes parents d'Hyzaik. Ce n'était pas très longtemps après leur enterrement que le cimetière avait été abandonné.

ggSc√Ņlbel s'agenouilla. Un ongle gratta le bois ab√ģm√©.

ggLes habitants du village semblaient, sinon religieux ou superstitieux, au moins très attachés à leur terre et, surtout, à leur communauté. Ils veillaient tous sur les leurs comme les parents veillent sur leurs enfants. Alors qu'est-ce qui avait pu les faire renoncer à venir leur rendre hommage et se recueillir ici ? Qu'est-ce qui pouvait leur faire si peur et les obliger à abandonner le textesousdroitsdauteur



625



devant