Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

Comme sur la peinture. Si tout était bon, si le tableau avait été peint entre Alducar et le château, le chemin devait commencer dans ce coin. Au nord du village.

ggMais il n'y avait rien. Seulement une lignée de troncs foncés cachant d'autres arbres sur une étendue qui se poursuivait encore et encore. Cette chaîne de montagnes était réputée pour cela. Vaste. Les rumeurs, racontant les histoires de voyageurs qui s'étaient perdus dans ces terres inconnues sans qu'on sache jamais ce qu'ils étaient devenus, se déclinaient en des contes et légendes toujours plus nombreux.

ggIl devait y avoir un chemin.

ggScÿlbel se rapprocha de l'orée du bois. Elle observa longuement le commencement de ce règne de la nature, à l’affût du moindre, du plus petit indice pouvant lui indiquer qu'un jour, qu'à une époque, les habitants passaient par là pour se rendre à ce château qui, aujourd'hui, provoquait chez eux cette indicible terreur. La brume commençait à se lever, ne laissant, de son empreinte blanche, qu'un pâle et triste ciel gris.

ggÀ mesure que le temps passait, Scÿlbel entendait des portes s'ouvrir, grincer et claquer. La rumeur des discussions lui venait jusqu'aux oreilles, elle commençait à se presser, son cœur battait de plus en plus fort. Si on la découvrait ici, tout serait fini. Elle serait chassée, sans possibilité de revenir et, même si elle voulait contourner Alducar et ses habitants, elle se perdrait dans cette forêt infinie, comme tous les aventuriers de ces légendes.

ggElle sentait le bruit amplifier. Le village s'Ă©veillait. Elle se retourna. Alors que, quelques minutes auparavant, seulement les deux maisonnettes les plus textesousdroitsdauteur



622



devant