Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

expression de terreur. Et c'Ă©tait lĂ  qu'elle devait se rendre.

gg« Château. »

ggAprès un regard vers l'escalier, Scÿlbel décrocha le cadre de son clou et se rapprocha de la lampe pour examiner la peinture.

ggLe peu de détails, ici, empêchait de véritablement découvrir l'emplacement du monument. Les ombres des reliefs granuleux des coups de pinceau s'étendaient au gré de la danse de la lumière. La jeune femme, sans réellement s'en soucier, devina qu'il avait été peint avec une certaine vitesse d'exécution, sans que le soin en pâtisse pour autant. Deux sentiments paradoxaux. Le peintre semblait hésiter entre le respect de l'édifice et la peur de le représenter. Comme s'il était maudit, mais qu'il fallait le vénérer.

ggLe château était montré en légère plongée, mais, même de ce plan dominant, il paraissait supérieur et étrangement inaccessible. Son emplacement était si audacieux, si improbable, qu'on se demandait comment une telle construction pouvait y tenir et résister au temps. On pouvait croire qu'il flottait, comme la demeure des dieux.

ggÀ l'arrière-plan, se distinguaient du ciel de crépuscule, les sommets d'autres montagnes de la gigantesque chaîne, qui dessinaient un horizon dentelé.

ggScÿlbel contempla cette peinture longuement. L'huile contenue dans la lampe avait diminué. En entendant les pas de ses hôtes craquer sur le parquet quelques minutes auparavant, l'intruse avait recouvert la lanterne, le temps qu'elle entende leur porte se refermer, et puis elle s'était remise à étudier le tableau.

textesousdroitsdauteur



619



devant