Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

transféra le feu de la bougie à la lampe à huile posée sur la table de chevet bancale.

ggLa lumière illumina tout le bois qui l'entourait, dévoilant l'ébauche d'une commode, une bibliothèque sans utilité, quelques chaises, un autre matelas et un tableau prenant la place de tout symbole religieux au-dessus de la tête de lit.

ggC'√©tait comme l'instantan√© d'un paysage de la r√©gion, joliment peint, mais sans talent particulier. Comme une photographie de vacances dont seul le propos est important et non sa mise en valeur. D'√† peine une quinzaine de centim√®tres de c√īt√©s, la peinture √©tait accroch√©e au mur, comme pour veiller au doux repos des occupants, mais son sujet laissait penser √† une autre fonction.

ggSous le ciel, m√©lange de rose et d'orang√© de coucher de soleil, entre deux sommets de montagnes rocailleuses et au-dessus d'une dense for√™t de pins sinistres, s'√©levait un imposant ch√Ęteau. B√Ęti sur la cime d'un troisi√®me mont, malgr√© l'inclinaison tr√®s forte de la pente, son architecture complexe impressionnait tout autant que la hauteur de ses tours.

ggLa présence d'un tel tableau au-dessus du lit n'était pas faite pour protéger le sommeil de tout mauvais rêve ou mésaventure. Il était là pour que les habitants d'Alducar n'oublient pas.

ggQu'ils n'oublient pas quoi ? Sc√Ņlbel ne pouvait pas y r√©pondre, mais, maintenant, elle savait que ce qui effrayait tant ses h√ītes √©tait repr√©sent√© ici.

ggCar c'était ça que Kleg Woneil, dans son dernier souffle, avait tenté de lui dire. C'était ce mot qui avait provoqué, chez ceux qui avaient lu son carnet, cette textesousdroitsdauteur



618



devant