Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

affaires dans son sac pour se rendre aux douches et les deux femmes travers√®rent le village entour√© d'une haie de pins immenses, qui semblait soutenir le ciel blanc de ses pointes d'aiguilles. Alducar √©voquait chez Sc√Ņlbel une sensation de d√©j√†-vu. √Ä leur passage, tout le monde, qui s'affairait au bon fonctionnement du village, chacun √† sa t√Ęche, salu√®rent sinc√®rement √Člania et lanc√®rent un sourire timide √† l'√©trang√®re. Tout le monde se connaissait et laissait les rancŇďurs anodines de c√īt√© pour s'appliquer √† vivre au plus simple. Le jour √©tait √† peine lev√©, mais Alducar √©tait d√©j√† bien r√©veill√©. Actif.

ggLes bruits venaient de partout. Certains préparaient à manger, d'autres s'attelaient à la cuisson des produits céréaliers, d'autres encore fabriquaient des objets, armes et ustensiles avec ce qu'ils avaient sous la main. Il y en avait aussi d'autres partis dans la forêt chasser ou ramasser du bois, ou qui s'occupaient des cultures et des élevages.

ggLe claquement qui avait accueilli l'étrangère resurgit d'entre les façades des chalets.

gg¬ę Qu'est-ce que c'est, ce bruit ? voulut savoir Sc√Ņlbel.

gg‚Äď √áa ? Ce sont les rouages de notre moulin. L√†-bas. Apr√®s un moment, on ne les entend m√™me plus. ¬Ľ

ggApr√®s la place centrale sur laquelle jouaient quelques enfants en attendant l'√©cole, Sc√Ņlbel, √† la suite d'√Člania, longea des fa√ßades de bois, d√©passa une forge, un ponton au-dessus d'une rivi√®re √©troite, qui ruisselait en traversant le village, et arriva, un peu √† l'√©cart, √† la construction accueillant les douches. Quatre cabines, √† l'air libre, seulement abrit√©es sous un haut-vent.

textesousdroitsdauteur



601



devant