Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

plafond et les murs de sa chambre, qui prenaient, au matin, la même teinte grise. Et puis il s'étira, pour donner à son cerveau le sang nécessaire à la première activité physique de la journée : se lever. En se tendant, son bras gauche effleura la douceur des draps.

ggQuelque chose le perturba.

ggQuelque chose dont il n'avait pas l'habitude.

ggQuelque chose qui le bloqua dans son élan.

ggUne chose qu'il mit du temps à discerner.

ggIl t√Ęta de la main le tissu, qui lui apparut √©tonnamment plat. Seuls quelques plis offraient un peu de relief au parcours de ses doigts.

ggSous le drap, il n'y avait rien. Rien si ce n'était un couvre-lit et un matelas.

ggSa femme n'était plus là. Il était seul, il se leva d'un sursaut, appela.

ggDeux fois.

ggAucune réponse.

ggLa lampe de chevet étendit un peu sa visibilité, mais personne.

ggToujours.

ggEt son téléphone n'avait pas sonné.

ggKerson se trouvait seul. Depuis qu'il √©tait devenu directeur de la Direction, il se levait toujours bien avant sa femme, qui le lui reprochait souvent. Il ne parvenait pas √† se souvenir d'un seul matin o√Ļ elle s'√©tait r√©veill√©e en premier.

ggAujourd'hui, cela le tracassait.

ggSurtout après le drame qu'avait vécu l'agent Livston.

ggIl se leva, enfila ses pantoufles, sortit de sa chambre pour aller dans la grande et haute pièce qu'était son salon.

textesousdroitsdauteur



591



devant