Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

ggIls longeaient les maisons. Alducar était installé sur une légère pente, étonnante quand on connaissait l'inclinaison du chemin qu'avait emprunté Scÿlbel pour y arriver.

gg« D'ailleurs, fit Gisvert, ne soyez pas offensés par notre attitude. Si on est venus dans un coin aussi isolé, c'est pour s'éloigner du monde, et en voir venir nous perturbe. On n'aime pas trop les étrangers, mais c'est pas contre vous.

gg– C'est ce qu'on m'a dit, oui.

gg– Qui ça ?

gg– Treil J'Haty.

gg– Le fils J'Haty ! Ah ! Il va bien ?

gg– Il est en vie et je pense que ça devrait aller pour lui.

gg– Je l'ai jamais connu, moi. Faudrait le dire à ses parents ! Ils ont pas eu de nouvelles de lui depuis qu'il est parti. Je pense qu'ils seraient heureux d'en avoir. »

ggIls arrivaient maintenant à l'entrée d'une maison de rondins.

gg« C'est ici, précisa Rentz en ouvrant la porte. Allez-y. Je vais vous sortir des couvertures. Vous dormirez sur cette mezzanine. Ne faites pas attention au désordre, on l'utilise pour entreposer. Vous voulez quelque chose ? Je vais me faire un thé.

gg– Volontiers.

gg– Vous avez mangé ? »

ggÀ cette question, Scÿlbel sentit des gargouillis remonter le long de son ventre.

gg« Ça doit vouloir dire non ! plaisanta Gisvert. Je vais vous préparer un petit quelque chose. Ma femme est déjà couchée. Je lui dirai que vous êtes là, qu'elle ne textesousdroitsdauteur



584



devant