Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

Coupés court, certains trouvaient tout de même la force de rester en épis. Sa coiffure se poursuivait dans une broussaille épaisse entourant sa bouche en train de rire bruyamment et s'étalant sur ses joues et son menton.

gg¬ę Allez lui demander. ¬Ľ

ggC'est alors que Sc√Ņlbel se retournait √† nouveau vers ses deux interlocuteurs qu'elle la vit. Comme une lueur blanche √©clatante, qui irradiait un coin de cette pi√®ce sombre illumin√©e par les seules bougies parsem√©es autour des tables. La jeune femme se demanda comment elle avait pu ne pas la voir jusqu'alors. Ses v√™tements immacul√©s, ses cheveux d'un blond tirant sur le blanc, elle √©tait assise sur une chaise √† l'√©cart du reste de l'assembl√©e, devant une fen√™tre, √† la faveur des deux lunes, et tenait dans ses bras un nourrisson qu'elle allaitait en posant sur lui un regard maternel bienveillant.

ggSc√Ņlbel la contempla, captiv√©e. Ici, parmi les habitants, la p√Ęleur de cette silhouette ne se d√©marquait pas. Pourtant on ne voyait qu'elle. La candeur d'un ange.

ggElle s'en approcha, sans détacher son regard. Elle n'entendit ni la barmaid ni son voisin de tablée l'appeler, elle ne vit pas qu'on épiait son déplacement.

ggTout ce qu'elle avait en tête, c'était cette femme. Si belle.

ggElle n'était plus qu'à quelques pas lorsque cette jeune fille remarqua sa présence.

ggCelle-ci jeta sur l'étrangère un regard noir. Effrayant. Celui d'un animal craintif, mais non moins dangereux. Son front s'était ridé, ses traits s'étaient tendus dans d'ignobles rides déformant son visage de porcelaine. Sa textesousdroitsdauteur



581



devant