Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

l'√©pais foulard qui l'entourait jusque-l√†, comme si quelque chose le bloquait pour l'emp√™cher de s'aventurer plus loin. La vue s'agrandit. Et se d√©voila, derri√®re une plaine immense, la cha√ģne de montagnes, imp√©riale, tr√īnant ici en seigneur dominant le pays de ses couronnes rocailleuses, et d√©coupant le ciel de ses pointes ardues. Sc√Ņlbel d√©couvrait un paysage que son regard peinait √† embrasser enti√®rement. Sur l'√©tendue d'herbe, d'√©rables, de pins et d'√©tangs gigantesques se distinguaient, √©parses, les t√Ęches de lieux d'habitation auxquels les embranchements de la route sinueuse conduisait.

ggIl fallut encore une demi-heure pour arriver √† Raest√§c. Le village, construit tout autour de sa rue principale, qui partait ensuite au loin en contournant les montagnes, se traversa sans encombre. Sc√Ņlbel tourna √† l'angle d'une maison et s'engagea sur le chemin indiqu√© par son guide.

ggPas de pause cette fois ; le g√©rant du restaurant o√Ļ elle avait pris son caf√© avait raison : elle n'en avait pas le temps.

ggLe chemin remontait jusqu'au pied du premier géant de roche et se réduisait à mesure qu'il avançait. Brutalement, il s'arrêtait à l'orée des bois.

ggLa jeune femme descendit de son véhicule et s'engagea entre les premiers arbres.

ggLe voyage √©tait long, tr√®s long. D'autant plus long que Sc√Ņlbel ne savait pas quand elle arriverait. Mais, comme J'Haty le lui avait conseill√©, elle ne s'√©carta pas du mince sentier qui s'√©tait form√© au fil des √Ęges et des passages, et qui tendait √† se laisser envahir par la nature √† nouveau. Cela fit comme un flash dans son textesousdroitsdauteur



573



devant