Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

l'horizon.

ggLe plus court était de traverser la ville, mais, bien qu'il y avait encore de la route à faire – au moins pour se sentir tranquille lorsqu'elle devrait s'arrêter pour la nuit – la jeune femme décida de la contourner. À cause de la densité de la circulation et des déductions qu'elle avait données à Kerson, Piltre pouvait être considérée comme une de ses destinations possibles.

ggLe chemin se montrait plus sinueux et lui ferait perdre au moins une heure. Scÿlbel passa par de petites villes et des villages campagnards entourés des vastes champs. Elle y voyait de vieilles femmes discuter sur un banc et s'arrêter pour la regarder passer. Quelques enfants se courraient après, dans les jardins de verdure, d'autres jouaient au ballon dans la cour d'une maison dont la prestance était appuyée par une allure ancienne. Derrière les barrières de bois sécurisantes, certains garçons sautaient de joie, tandis que les autres leur lançaient un regard jaloux : l'un d'eux venait de marquer. Il sautillait, bouche grande ouverte en direction de la route, les mèches châtaignes de ses cheveux mi-longs reflétant le soleil de fin d'après-midi rebondissaient à chacun de ses pas contre le sol, tandis que ses amis venaient gauchement le prendre dans leurs bras. Scène idyllique.

ggDes habitants profitaient des derniers jours de beau temps par une ballade tranquille dans les rues, qui les conduirait peut-être dans un coin bucolique.

ggScÿlbel baissa la vitre pour profiter de cette atmosphère. Quelque part, elle aurait aimé connaître une de ces vies sereines, ici magnifiée par ce ciel de pêche étincelant. Une insouciance qu'elle n'avait textesousdroitsdauteur



562



devant