Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

d√©bord√©es, entre ce duo et les tueurs en s√©rie de la Troupe Sanglante. ¬Ľ

ggÊtre comparée aux tueurs en série qu'elle poursuivait, voilà qui n'était pas banal.

gg¬ę La police tient √† souligner, conclut le pr√©sentateur, que ces deux fugitifs n'avaient laiss√© transpara√ģtre aucun signe annonciateur, avant hier. Ils semblent √™tre aujourd'hui dans un √©tat proche de la folie, ils sont arm√©s et dangereux. Alors nous conseillons, √† ceux qui croiseraient leur route, de ne pas intervenir et d'appeler les forces de l'ordre. Mais les recherches sont minutieuses et ils devraient bient√īt se retrouver derri√®re les barreaux d'une prison. ¬Ľ

ggSc√Ņlbel baissa le volume jusqu'au petit cliquetis indiquant que la radio √©tait √©teinte.

ggLa folie.

ggPeut-être que c'était bien ça, qui rongeait Jakce en ce moment. La folie d'avoir tout perdu. De n'avoir pour seul but, maintenant, de se venger.

gg¬ę Esp√©rons qu'ils ne soient pas aussi efficaces que ce qu'ils pensent. ¬Ľ songea-t-elle.

ggAu moins, la description publiée était vague.

ggElle n'√©tait pas folle et elle avait vu dans les larmes de son ami des restes de son humanit√©. Il avait vomi en sortant de la cave. Vomi par d√©go√Ľt de ce qu'il venait de faire. Il ne s'√©tait pas arr√™t√©, mais elle pouvait lui faire renoncer. C'√©tait, l√†, la seule chose √† faire.

ggEt elle revint √† ses songes, ces informations l'avaient d√©concentr√©e, elle r√©fl√©chissait √† un moyen d'aborder l'homme qu'elle √©tait venue voir. De l'autre c√īt√© de cette rue, au-del√† de ce jardin mal entretenu, derri√®re cette fine cloison de bois qui ne devait pas prot√©ger textesousdroitsdauteur



544



devant