Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

elle. Pour l'instant, personne ne savait si elle avait quitté la ville et un retrait donnerait trop d'informations à ses poursuivants. Et puis, il lui fallait une voiture banale, qui pouvait passer inaperçue.

ggLa jeune femme attendait depuis un moment déjà, tapotant nerveusement des doigts sur le volant dont le cuir se craquelait. Il était pratiquement onze heures.

ggAprès avoir acheté la voiture, elle s'était rendue ici. Plusieurs fois, elle avait voulu descendre et une hésitation l'en avait à chaque fois empêchée. En attendant, elle écoutait le vieil autoradio à cassette, grésillant. Une station culturelle. La présentatrice à la voix suave avait laissé place à un homme qui énonçait les dernières informations. Il avait notamment parlé de deux fugitifs qui avaient torturé puis tué un homme au domicile de l'un des deux.

gg¬ę La victime aurait √©t√©, selon les sources, impliqu√©e dans la mort de la femme d'un des membres de ce duo de bourreaux. La complice serait une coll√®gue de travail, jeune femme rousse d'environ vingt-cinq ans. Elle a √©t√© retrouv√©e chez elle en train de prendre ses affaires, mais a agress√© les policiers venant l‚Äôinterpeller, d√©bo√ģtant m√™me l'√©paule de l'un d'eux, avant de s'enfuir. Toujours selon les sources, elle se serait bless√©e pendant sa fuite en sautant par la fen√™tre d'un immeuble. Les recherches se concentreraient sur les h√īpitaux et les lieux o√Ļ sont prodigu√©s les premiers soins m√©dicaux. L'homme, quant √† lui, un brun de carrure imposante, a √©t√© vu pour la derni√®re fois √† l'enterrement de sa femme, qui avait lieu hier. On ne sait pas si ces deux criminels se sont retrouv√©s ou s'ils sont toujours s√©par√©s. Les forces de l'ordre semblent textesousdroitsdauteurtextesousdroitsdauteur



543



devant