Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

quelques secondes, le temps qu'ils voient qu'elle n'Ă©tait pas lĂ . Un coin oĂą personne ne pourrait hurler en la voyant.

ggUn lieu vide…

ggHelna !

ggUn. Deux. Trois. Quatre coups de pieds eurent raison du verrou qui s'arracha de l'encadrement. La porte s'ouvrit, Scÿlbel plongea dans l'appartement et referma. Le bois était maintenant esquinté, elle espéra que les agents ne remarqueraient rien. En collant son oreille contre la peinture grise, elle entendit l'ascenseur s'ouvrir, des voix s'élever et, peu de temps après, les pas et le cliquetis du matériel.

ggIls étaient dans le couloir, juste à côté.

ggElle patienta là quelques secondes, ils se mettaient en place pour pénétrer son logement. Puis elle les entendit s'annoncer.

gg « Scÿlbel Lansfidl, c'est la police. Ouvrez ! »

ggLe flic criait pour se faire entendre et le cœur de la fugitive se mit à frapper ses côtes. Ils étaient si proches, une mince planche les séparait d'elle…

ggIls patientèrent un instant avant d'enfoncer la porte et d'investir le salon. Un grand fracas, et Scÿlbel entendit des bruits s'éloigner, se déplacer le long du mur. Là, son visage se tourna vers l'intérieur de son amie. Elle se sentit soudainement mal à l'aise.

ggRien n'avait bougé depuis qu'Helna était partie et pourtant… tout était différent. Pour la première fois depuis qu'elle était venue ici en brisant la vitre du balcon, une impression d'envahir l'intimité de sa voisine inonda la jeune femme. Mais elle continua de s'avancer, d'abord dans le court couloir de l'entrée qui textesousdroitsdauteur



523



devant