Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

fr√™le au centre de la pi√®ce, laissant les contours dans l'obscurit√© √† la faveur d'une sc√®ne qui contraignit Sc√Ņlbel √† d√©tourner les yeux.

ggSes jambes devinrent du coton. Elle se laissa basculer contre le mur sale.

ggQu'était devenu son ami ?


ggUn spectacle insupportable s'offrait ici, dans cette pi√®ce humide et chaude. Un spectacle qui attirait le regard tout en le repoussant, sur lequel les yeux de la jeune femme ne pouvaient se poser. Elle les d√©tournait sur autre chose. N'importe quoi, m√™me un pan de mur plong√© dans l'ombre ou sur la table, o√Ļ tr√īnaient‚Ķ Et ses prunelles revenaient √† lui. Sc√Ņlbel ne pouvait cesser de remplir ses r√©tines de cet homme.

ggUn spectacle terrifiant. Mais ce qui l'horrifiait le plus à cet instant, c'était que Jakce, son ami, celui qu'elle avait vu tous les jours pendant cinq ans, en était à l'origine.

ggLes bras attach√©s aux accoudoirs et les jambes aux pieds d'une solide chaise de fer, l'homme inspirait et expirait un peu d'air avec grande difficult√©, dans un rauque raclement de gorge. Sous lui, deux flaques rouges et sombres, venues se regrouper en une seule, d√©gageaient cette odeur de rouille si caract√©ristique du sang qui avait agress√© Sc√Ņlbel lorsqu'elle √©tait entr√©e. Lentement et avec difficult√©, il tourna sa t√™te vers elle, m√™me si ses yeux boursoufl√©s ne pouvaient certainement rien voir. Les nombreux h√©matomes enfl√©s et les plaies ouvertes qui s'√©taient grav√©es sur son visage le rendaient m√©connaissable. Il sursauta quand Sc√Ņlbel se mit √† parler.

textesousdroitsdauteur



515



devant