Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

vide. ¬Ľ

ggLe monde était à ses pieds. Et pour lui, ce n'était pas qu'une expression. Mais, malgré son succès dans les affaires, malgré les demeures, les voitures, malgré ses apparitions avec une ou plusieurs magnifiques femmes à ses bras, il manquait quelque chose dans la vie d'Hyzaik Ramenton.

ggLoin de la contrainte d'horaires fixes de bureaux, il aimait souvent confier ses affaires à son ami, Johl Semors, pour se retirer de sa tour et aller au cinéma. Depuis qu'il avait découvert cet art, il en était devenu très friand. Il aimait s'évader dans toutes ces histoires qu'il savait fictives.

gg¬ę Quand j'ai vu pour la premi√®re fois un film au cin√©ma, t√©moigne l'entrepreneur, j'√©tais fascin√©. Je n'avais jamais vu √ßa avant. La plupart des gens ont oubli√© la premi√®re fois qu'ils ont vu un film, ils √©taient petits et depuis, pour eux, c'est devenu quelque chose de commun. Moi, j'√©tais d√©j√† adulte ! Depuis, cette passion m'a suivi. √Ä chaque fois que je vois ces images s'animer sur l'√©cran, je m'attends √† vivre plein d'√©motions, toutes sans gravit√© quoi qu'il arrive, et qui s'envoleront d√®s l'arriv√©e du g√©n√©rique. ¬Ľ

ggSon jour de pr√©dilection, pour se rendre au complexe du centre commercial fra√ģchement install√© √† l'√©cart du centre-ville, devint rapidement le jeudi. Hyzaik √©tait pourtant libre d'y aller le jour et √† l'heure qu'il voulait, mais lui avait d√©cid√© que ce serait le jeudi. Qu'il soit pris, ou non. Chaque semaine, il r√©p√©tait les m√™mes gestes. Il venait pour la s√©ance de vingt heures, textesousdroitsdauteur



465



devant