Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

qu'elle avait réussi à arrêter l'un des hommes. La femme à l'autre bout du fil lui avait répondu qu'elle envoyait le personnel disponible. Scÿlbel avait ajouté :

gg « J'ai besoin de l'agent Samt. »

ggEnsuite, elle avait attendu.


ggLa jeune femme s'avançait maintenant sur le trottoir en contournant les autres voitures garées dans un désordre de tôle, et reconnut celle de son ami. Autour, elle vit des fenêtres allumées par des voisins curieux ; quelques-uns étaient même sortis, couverture sur les épaules, pour s'attrouper de l'autre côté de la voie, murmurant entre eux, l'air aussi inquiet qu'excité.

ggDerrière les haies, la clameur des gens en action parvenait à ses oreilles, étouffée.

ggScÿlbel s'avança. Quelques-uns des badauds tournèrent la tête en la voyant arriver. Elle n'y fit pas attention et montra simplement, sans un mot, sa carte à l'agent placé là pour tenir les civils à l'écart.

ggLe chuchotement des personnes allant, venant, parlant se faisait de plus en plus fort.

ggLes gyrophares clignotaient, propulsant leurs lumières bicolores agressives sur les feuilles des arbres – qui faisaient de ce lieu un coin agréable par une journée ensoleillée –, sur la façade de la grande et belle maison et sur tout ce monde qui l'occupait à présent, sans y faire attention.


ggDans l'attente des renforts, Helna s'était réveillée avec un mal de tête terrible causé par le coup qu'on lui avait porté et aggravé par la chute de près de deux mètres qu'elle avait enduré lorsque l'agresseur l'avait textesousdroitsdauteur



447



devant