Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

pas être vue et entreprit de la longer, camouflée du rayonnement des réverbères.

ggSur le toit, ça bougeait. Elle ne pouvait voir distinctement ce qu'il s'y passait, mais Scÿlbel savait qu'ils s'affairaient à attacher le corps. Le cliquetis des chaînes se faisaient entendre et, doucement, tout doucement, le cadavre glissa le long de la façade. Sa tête pendant mollement à son cou, ses entrailles se balançant au rythme de la descente.

ggLes deux hommes d'en bas levèrent le regard vers l'amas de chair grise qui s'avançait vers eux, avant de prendre les chaînes accrochés à ses pieds pour les attacher dans les coins inférieurs de la façade.

ggScÿlbel s'approchait lentement, sur la pointe engourdie de ses pieds ; l'homme avait empoigné quelques maillons et se baissait pour les accrocher. Elle n'était plus qu'à quelques mètres derrière lui, elle ralentit encore un peu, le moindre bruit pouvant ruiner son approche.

ggUn pas après l'autre.

ggDoucement.

ggTout… tout doucement, sans s'arrêter. Un mouvement fluide, mais délicat.

ggElle retint, entre ses dents, un cri qui lui arrachait la gorge.

ggUn caillou venait de s'enfoncer dans la plante de son pied. Elle ne sentait presque plus rien, le froid, mais sa jambe se réveilla douloureusement.

ggElle maudit intérieurement la caillasse et poursuivit, en boitant légèrement.

ggL'homme s'assurait que le nœud était résistant.

ggOn pouvait entendre les maillons métalliques tinter textesousdroitsdauteur



408



devant