Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

sans cesse √† ses cheveux. Du moins, pr√©f√©rait-elle s'imaginer que c'√©tait les racines. L'√©cran de son t√©l√©phone lui d√©voilait l√©g√®rement o√Ļ poser les pieds, mais sa lumi√®re √©tait faible et s'aventurait √† peine jusqu'√† son coll√®gue.

ggMalgr√© la chaleur, des frissons d'effroi la parcouraient r√©guli√®rement. Les Autres diff√©raient des humains sur bien des points, mais les peurs primitives restaient les m√™mes et Sc√Ņlbel ha√Įssait l'obscurit√©. Y rester des minutes et des minutes, sans savoir ce qui l'entourait, l'oppressait.

ggLe chemin se scinda en deux. Sc√Ņlbel ne voyait, devant Jakce, que la pointe de l'embranchement, entour√© de deux ronds noirs. Encore plus sombres que le reste.

ggElle déglutit.

gg¬ę¬†On prend lequel¬†? lan√ßa Jakce. Celui-l√†¬†?¬†¬Ľ

ggSc√Ņlbel acquies√ßa d'un l√©ger mouvement de t√™te.

ggEt ils s’enfoncèrent un peu plus.


ggLes minutes passaient, avec leurs dizaines de pas en avant. D'autres ramifications avaient fait leur apparition. Les deux explorateurs avaient toujours choisi de prendre le même chemin, pour pouvoir revenir sans se perdre. Mais les galeries se montraient beaucoup plus complexes que ce qu'ils avaient imaginé.

ggLe plafond, hormis les sinuosités de la terre creusée, semblait plat. Plus aucune racine n'apparaissait. Trop bas. Elles n'osaient pas.

ggDescendant toujours un peu plus dans ce labyrinthe souterrain. L'air se faisait toujours plus chaud.

textesousdroitsdauteur



379



devant