Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

Elle a d√Ľ paniquer, tomber de sa chaise. Peut-√™tre qu'elle s'est bless√©e √† ce moment-l√†. La Cr√©ature s'est jet√©e sur elle, elle l'a certainement maintenue fortement, pour qu'elle ne se d√©batte pas pour √©viter de laisser des traces ind√©sirables, car rien n'a √©t√© retrouv√©, √† part les gouttes de sang et la chaise renvers√©e. Et elle a pris son √©lan et consciemment bris√© la porte pour s'enfuir. Elle a travers√© le jardin, certainement en volant √† ras le sol ou en courant, pour √™tre plus rapide et ne pas √™tre vue de loin, toutes les traces qu'elle a pu laisser ont disparu, depuis, et elle est repartie par le mur d'enceinte.

gg‚Äď Oui. Regarde, l√†.¬†¬Ľ

ggIls avaient traversé le terrain, jusqu'à sa limite, entre les herbes et quelques buissons qui avaient accueilli des fleurs colorées avant d'être mis à l'abandon. Un arbre avait épié leur conversation depuis le début. Immobile. Impassible. Impérial. Affichant une présence éternelle, rassurante, familière et discrète. Jakce désignait l'une de ses branches, dont la hauteur transitait entre celle de l'homme et celle du mur, puis une autre, plus élevée et proche de l'enceinte.

ggDurant la discussion, il avait examiné les alentours. Ses restes de flic. Près de la naissance de la branche, une strie dévoilait, sous l'écorce, un peu de sa chair encore verte. La blessure était petite, l'entaille reformée, mais encore un peu visible. En s'y accrochant pour s'en aller, la Créature avait griffé le bois et la branche avait craqué à la base.

gg¬ę¬†Elle a pris son √©lan, saut√© par l√† et franchi le mur, conclut Jakce. Tout √ßa s'est pass√© tr√®s vite. Quelques textesousdroitsdauteur



368



devant