Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

gouttes de sang dans la cuisine. Ça veut dire… que Livline ne s'était pas aperçu de sa présence du tout, avant de la voir. Il fallait pas s'éparpiller. Pas laisser de marque de la visite. À part…

gg– Oui…

gg– À part celles dans la cuisine. Celles-là, on en a déduit qu'elles avaient été laissées exprès, pour que Hyzaik Ramenton sache que sa petite-fille s'est fait enlever.

gg– Un risque contrôlé…

gg– Et surtout… Toutes les marques retrouvées venaient de la jeune fille. Pas de la Créature… Pas le moindre indice provenant d'elle. Même les poils retrouvés dans une entaille de la porte ne correspondait pas.

gg– Pourquoi ? »

ggJakce poussait Scÿlbel à la réflexion. Et elle commençait à voir où il voulait aller.

gg« Parce que sinon la Direction aurait été avertie.

gg– Et c'était pas le but. Le but, c'était de faire comprendre au vieil homme que sa petite-fille avait été enlevée, de lui faire perdre espoir, de faire patiner les enquêteurs mis sur l'affaire pour qu'elle soit reléguée au fond des archives. Ensuite, on a amené Ramenton à toi. Pas à la Direction, ni à un détective quelconque, à toi. Quelqu'un qui s'était enfui de la Direction, qui n'avait plus rien à voir avec elle et qui ne pouvait même pas leur demander de l'aide. Mais quelqu'un qui avait connaissance de ce monde. Quelqu'un qui pouvait penser que ces poils pouvaient appartenir à une Créature. Sans en être sûre.

gg– Alors tu penses que…

textesousdroitsdauteur



364



devant