Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

ouvertes aux étages. Pour éviter… vous voyez…

gg– Oui, merci. Ça fait haut, hein ? »

ggIl s'éloigna de la façade en reculant, regardant en l'air.

gg« On a mis longtemps à venir, j'ai la gorge sèche. Vous auriez à boire, s'il vous plaît ?

gg– Ou… Oui. Qu'est-ce que vous désirez ?

gg– Un verre d'eau serait parfait. »

ggHyzaik se tourna vers ScĂżlbel.

gg« Vous voulez aussi quelque chose ?

gg– Non… merci. »

ggLe temps que Ramenton rentre pour fermer la porte derrière lui, Jakce était déjà retourné auprès de sa coéquipière.

gg« Je voulais pas parler devant lui, dit-il. Comment les flics ont pensé que l’agresseur était rentré, déjà ?

gg– Faute d'effraction, autre que là, ils avaient conclu que Livline avait oublié de refermer une porte pendant qu'elle était dans une autre pièce, ou qu'elle connaissait l'agresseur.

gg– Moi je pense à autre chose… Regarde là-haut…

gg– La fenêtre ? J'y ai pensé, mais y a rien qui l'a prouvé. C'est une chambre d'amis, en haut. Et rien n'avait été dérangé.

gg– Ils savaient pas quoi chercher. Et toi non plus, à l'époque… Mais je te parie que si on regarde la façade de plus près, on trouverait des empreintes.

gg– La maison a été fouillée, de fond en comble et rien n'a été découvert.

gg– Je sais… »

ggRamenton réapparut, un verre à la main, il le tendit à textesousdroitsdauteur



362



devant