Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

vous. Et grâce à vous… j'ai retrouvé un peu… d'espoir. »

ggDe son bureau, Jakce faisait des signes en essayant de se faire comprendre par sa coéquipière. Avec pas mal de difficultés, elle réussit à le déchiffrer.

gg« Monsieur Ramenton. Je… euh… ça ne vous dérange pas si je viens chez vous avec un collègue. Il voudrait examiner les lieux.

gg– Non, mais que pense-t-il y trouver ? Déjà plusieurs équipes sont venues, vous aussi, et personne n'a rien trouvé. Et puis… avec le temps…

gg– Il préfère voir par lui-même. »

ggÀ peine Scÿlbel eut-elle raccroché, sentant comme un nœud dans sa gorge, que Jakce se leva et lui lança un :

gg« En route ! »


ggIl y eut d'abord les gratte-ciels du centre, étouffants de grandeur, regardant de haut les millions de petits piétons gesticulant comme des fourmis, puis les immeubles de deux ou trois étages, aux façades de briques diffusant un charme ancien, et les commerces de proximité. Ils mirent près d'une heure pour laisser place à la périphérie, les industries et les entrepôts s'étendant au loin. La végétation reprit bientôt du terrain, s'étalant en champs, puis en forêts résistant encore au passage de l'être humain.

ggLa circulation se faisait moins dense sur les trois voies. Jakce roulait vite et, bientĂ´t, la voiture se dirigea vers la sortie pour Jorld.

ggEn descendant ScĂżlbel eut l'impression de respirer Ă  textesousdroitsdauteur



355



devant