Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

aucun doute. Lorsque Sc√Ņlbel lut ces lignes, √† aucun moment elle ne songea m√™me √† les mettre en doute.

ggPeut-être était-ce parce que le visage qu'elle avait vu sur la vidéo ressemblait étrangement à celui qu'avait décrit Nattia Lind. Ou peut-être était-ce l'utilisation du mot griffes, rappelant qu'une Créature pouvait être à l'origine des entailles des victimes. Ou autre chose…

ggDans f√©brilit√© du moment, la feuille de papier subit quelques froissements. Sc√Ņlbel la d√©posa devant elle pour se saisir de son sac et se plonger dans ce qu'il contenait. Entre son portefeuille, son bloc-notes, un crayon et son t√©l√©phone portable, elle prit le bouquin sur Hyzaik Ramenton, d√©j√† bien entam√©. Elle sortit une enveloppe qui tr√īnait entre deux pages. Froiss√©e, malgr√© son emplacement. Sc√Ņlbel ne l'arrangea pas en l'ouvrant rapidement. Elle en sortit la lettre qu'elle contenait et la compara avec celle pos√©e juste sous le pare brise. Elle les mit c√īte √† c√īte et les approcha du plafonnier.

ggLa taille diff√©rait de l'une √† l'autre¬†: la feuille de la vid√©o √©tait plus grande que la premi√®re. Son papier √©tait aussi beaucoup plus sale. Mais, malgr√© tout √ßa, malgr√© tout ce qui les diff√©renciait, ces deux lettres avaient quelque chose en commun. Quelque chose qu'il faudrait examiner de plus pr√®s pour √™tre s√Ľr, mais Sc√Ņlbel n'en avait pas besoin.

ggUn frisson la fit se décoller de son siège.

ggLa typographie, si spéciale des machines à écrire, employée sur la lettre qui avait conduit Ramenton jusqu'à la détective était la même que celle utilisée pour rédiger la lettre accompagnant la vidéo.

textesousdroitsdauteur




351



devant