Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

coin du comptoir¬†!¬†¬Ľ

ggJakce d√©signait du doigt avec excitation le meuble verni. La sc√®ne passa au ralenti. On y voyait un homme s'avancer, √©vitant les autres badauds sans se faire remarquer par la s√©curit√©. Discret, ordinaire, presque invisible, il se faufilait jusqu'√† l'accueil. L√†, il sortit de son manteau un paquet qu'il d√©posa sur le comptoir, sans que personne l'aper√ßoive. Le son manquait sur la bande, mais Sc√Ņlbel ne douta pas que le type avait d√Ľ √™tre d'un silence d'assassin. Et il repartit se fondre dans l'inconnu.

ggLe trio se repassa ces quelques secondes plusieurs fois. Jusqu'√† conna√ģtre par cŇďur chaque mouvement de l'individu.

ggIls avaient là, sur l'image tremblante de la bande, l'un de ceux qu'ils recherchaient. L'un des meurtriers.


gg¬ę¬†Qu'est-ce que tu fais¬†?¬†¬Ľ demanda Jakce √† Sc√Ņlbel en conduisant, les lumi√®res de la ville d√©filant autour d'eux.

ggLa jeune femme fouillait dans la bo√ģte √† gants devant elle, √† la faveur de la faible lueur de l'ampoule du plafonnier.

gg¬ę¬†T'aurais pas des gants en latex¬†? fit sa voix r√©sonnant dans l'espace confin√©. J'en ai pas. Je voulais regarder ce qu'il y a de marqu√© sur cette lettre.¬†¬Ľ

ggIls avaient pris congé du gardien à plus de minuit, en emportant avec eux l'enregistrement de la vidéo-surveillance. Sa qualité et sa position rendaient impossible toute identification de l'individu. Ce n'était qu'un amas de pixels en noir et blanc. Aussi normal et neutre que n'importe qui. Et ils étaient partis avec textesousdroitsdauteur



348



devant