Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

ggEn vain, car le jour approche.

ggLorsque la nuit et le jour se joindront.

ggAlors ce sera, là, sa perte. »


ggLe noir. Avant que le présentateur ne reprenne son rôle. Un peu d'hésitation, de stupeur dans son regard, puis il reprit la parole.

ggScÿlbel était restée sans respirer pendant tout ce discours misanthrope à l'étrange conclusion prophétique.

ggLa voix qui l'avait dicté n'avait rien de rassurant, comme Nattia l'avait dit. Entre les murmures criards, les grésillements rauques et la respiration difficile. On pouvait croire l'homme maladif, mais l'assurance qu'il avait dans la prononciation rendait cet aspect effrayant. Plus que pathétique.

ggAlors que la jeune femme allait appeler son collègue, son téléphone sonna.

gg« T'as vu ça ? s'écriait Jakce de l'autre côté.

gg– J'allais t'appeler.

gg– Faut qu'on aille les voir. Je leur donne un coup de fil. Et je passe te prendre. »

ggIl fallait faire vite. La quatrième sentence approchait. Dans moins de deux jours, ce serait comme une exécution publique. Lugubre et grise sentence.

ggIl fallait les en empĂŞcher.

ggC'était l'indice le plus gros qu'ils avaient depuis le début de l'enquête. Peut-être pouvait-il mettre fin à ce cauchemar. Et ceux qui l'avaient reçu ne le leur en avaient même pas parlé.

ggÀ peine le téléphone était-il raccroché, que Scÿlbel textesousdroitsdauteur



336



devant