Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

gg« C'était dû à la fois au marché visé et aux prix que nous faisions. Les grandes industries technologiques, à l'époque, avaient basé leurs productions sur l'innovation constante. Aller toujours plus loin. Trouver toujours de nouvelles choses. Et l'utilisateur devait toujours être plus pointu, toujours plus connaisseur, pour comprendre comment fonctionnaient ces appareils. C'est un choix. Nous le comprenions très bien. C'est sûr qu'avoir des outils très performants, qu'on peut personnaliser à l'extrême, avoir des graphismes extraordinaires et des possibilités infinies dans les jeux-vidéo, c'est quelque chose de génial. Mais tout ça a un coût, que le consommateur ressent, et puis, s'il n'est pas né avec elles, ces technologies sont souvent incompréhensibles. Hyzaik a grandi sans elles et, s'il a appris à les connaître, il comprend très bien ceux qui sont complètement… largués, comme on dit, devant toutes ces machines. Vouloir donner l'accès à la téléphonie mobile aux personnes qui ne comprenaient pas ce monde était, je pense, une idée révolutionnaire. »

ggAussi paradoxal que cela puisse paraître, créer des appareils très simplifiés a bel et bien été la révolution que Johl Semors entrevoyait. Les coûts de production très faibles, de par la nature même de ces appareils, jugée obsolète, leur facilité d'utilisation et la résistance dont ils faisaient preuve ont fait du STRM-01, surnommé le Singel, la meilleure vente l'année de sa commercialisation. Que ce soit des grands-parents pour communiquer avec leurs petits-enfants, les fils et filles, en cadeau à leurs parents, le Singel fut en rupture de stock dès les premières semaines après sa textesousdroitsdauteur



330



devant