Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

été sa chute de reins, entraînant avec lui de la chair et laissant entrevoir un bout de colonne vertébrale. Le cadavre d'une femme nue, écorchée, mutilée, démembrée, intestins à l'air, déversés sur l'asphalte dans une flaque de rouille poisseuse.

ggLa chair Ă  vif, le sang.

ggCe corps se trouvait mélangé à celui du conducteur. Méconnaissable, lui aussi. Le visage enfoncé dans le crâne, comme moulé, à l'envers, retourné. Des dents avaient arraché et traversaient maintenant la peau de ses joues, ce qui avait été une bouche était devenu une grimace horrible et pathétique. La vue de ces morts atroces et l'idée que cet amas de viande avait été des êtres humains, tout ce spectacle provoqua un relent dans l'estomac des nouveaux arrivants.

ggIls s'écartèrent et vomirent tous deux un mélange de bile et de café.

ggOlwen leur tendit un mouchoir.

gg« Ouais, désolé. Ça nous l'a tous fait, nous aussi… Le conducteur a dû paniquer quand le corps l'a surpris. Il a freiné et a sûrement donné un coup de volant. Réflexe. Ensuite ça s'est enchaîné. Le camion était trop proche, et celui qui suivait aussi. Ils ont braqué, les chargements se sont renversés. Et voilà.

gg– Combien de victimes ? s'horrifiait Scÿlbel un goût acide encore présent dans la bouche.

ggDouze, pour l'instant. Et beaucoup de blessés, assez graves, certains en situation critique. La circulation était dense, mais ça roulait bien. Un peu trop bien, peut-être. On se double, on se colle… Le moindre imprévu… et voilà. Je dois retourner gérer les équipes. textesousdroitsdauteur



310



devant