Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

puisse intercepter son regard.

gg« Je… ne sais pas, continua celui-ci. Et… si vous me laissez vous expliquer, vous saurez pourquoi.

gg– Fais pas le malin, prévint Jakce.

gg– C'est… les bruits… que j'ai entendu… des sortes de grattements. Et du verre qui se brise. Je suis allé voir dans ma chambre. C'était la pénombre. Le soir. Et les arbres derrière chez moi, ils cachent la lumière.

gg– On s'en fout de ça. Qu'est-ce qui s'est passé ?

gg– … Je suis allé voir. Dans ma chambre. La salle de bains. Y avait rien. Et…

gg– Quoi ? Allez ! Continue !

gg– Et là, j'ai senti quelque chose dans mon dos. Je… je sais pas quoi. Je suis retourné voir à la cuisine. Pourtant, j'ai été prudent. Mais là, j'ai senti une douleur au crâne. Et plus rien.

gg– C'est ça ton alibi ? Un intrus qui t'assomme ? Est-ce que t'as au moins des témoins ? Et ça n'explique rien.

gg– Je… je sais… j'y comprends rien. Mais je vous jure que c'est ce qui s'est passé ! Je me suis réveillé, j'étais dans cette rue… Juste sous ce poteau… Avec tous ces cadavres pendus… Y avait plus personne ! J'avais la tête en sang ! Et… merde ! J'avais tous ces cadavres autour de moi ! C'est normal de s'enfuir, non ?

gg– Admettons. Admettons que ces conneries soient vraies. Alors si j'ai bien compris. Tu t'es réveillé sur les lieux du crime… Où ? »

ggJ'Haty sursauta. L'agent en face de lui tentait de le déstabiliser. La femme, elle, semblait plus empathique. Mais restait effacée.

textesousdroitsdauteur



275



devant