Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

l'agent, pour aller se cogner contre le mur. Treil s'engageait dans un couloir qui donnait sur une sortie de l'autre cÎté.

gg« Police ! tonna Jakce. ArrĂȘtez-vous ! »

ggIl leva son arme et le canon rugit. Le bruit retentit, comme si tout avait été parfaitement silencieux jusqu'alors. Le calibre cracha une gerbe de feu, la balle fusa dans la maison, traversa la piÚce jusqu'au mollet du fuyard. Elle arracha un bout de chair. Le sang gicla sur le sol et les murs, et l'homme s'étala de tout son long sur le carrelage. En hurlant.

gg« Merde ! Putain ! Mais vous ĂȘtes malades ? »

ggIl se tenait la jambe qui le lançait à chaque pulsation.

gg« Fallait pas t'enfuir. » dit simplement l'agent, alors qu'il s'approchait de lui avec sa collÚgue.


gg« Ça marche, on passera tout Ă  l'heure. »

ggJakce rangea son tĂ©lĂ©phone, s'enfonça Ă  nouveau dans la banquette de cuir et reprit son repas. Le Dinner embaumait le graillon, mais la nourriture y Ă©tait plutĂŽt bonne. Les deux agents avaient l'habitude d'y aller. La serveuse leur avait mĂȘme offert une boisson pour fĂȘter le retour de ScĂżlbel.

gg« Excuse-moi. C'Ă©tait le lĂ©giste, fit Jakce. Ils ont rĂ©ussi Ă  retrouver l'identitĂ© de cinq des victimes, des personnes sont venues les identifier. Ils regardent aussi les dossiers dentaires, et cetera. Mais il m'a dit de passer pour un rapport prĂ©liminaire. Ça nous permettra d'avancer un peu. »

ggScÿlbel avala le morceau de steak qu'elle venait de mettre à la bouche et prit une gorgée d'eau.

gg« Alors ?

textesousdroitsdauteur



270



devant