Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

gg– J'avais pas le choix.

gg– Je sais, ouais. Du coup, j'ai eu l'idée de toute cette histoire de protection pour justifier ton départ. J'ai demandé à Samt, qui a accepté. »

ggJakce ralentit. Il gara sa voiture dans une rue, en face d'un petit bungalow bas de toit, entouré d'arbres qui le surplombaient. La peinture blanche des façades s'effritait en de grosses plaques fines, dévoilant un bois usé. Un mince portique de fer rouillé, un jardin mal entretenu d'un mètre de large, trois marches et une terrasse plus tard, les deux agents firent face à l'entrée. Scÿlbel frappa. Et la porte s'ouvrit une bonne minute plus tard, en grinçant.

gg« Ouais ? Quoi ? » fit l'homme, clope pendant au bec.

ggTreil J'Haty. Le type de la photo, celui dont le sang se trouvait sur l'un des réverbères où les corps avaient été pendus et qui avait été vu en train de s'enfuir sur une vidéo, se tenait debout, les cheveux transpirants du réveil, torse nu, costaud, mais sec, ses yeux translucides cachés par ses paupières à moitié closes.

gg« Bonjour, fit Scÿlbel d'un ton formel. Vous êtes bien Treil J'haty ?

gg– Ouais, c'est pour ? »

ggJakce et Scÿlbel présentèrent leurs fausses cartes.

gg« Police, veuillez nous… »

ggJakce n'eut pas le temps de terminer sa phrase que l'homme lui claqua la porte au nez avant de courir vers l'arrière de la cabane.

gg« Putain ! souffla Jakce en sortant son arme. J'aime pas quand ils font ça ! »

ggLa porte vola sur ses gonds, d'un coup de pied de textesousdroitsdauteur



269



devant