Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

pas. Pourquoi l'avait-on men√©e l√†-dessus¬†? Elle en avait d√©duit que c'√©tait parce qu'elle avait quelque chose de plus √† apporter. Sa connaissance des Autres et de tout cet univers. Et si c'√©tait autre chose¬†? Parce qu'il s'√©tait pass√© peu de temps entre ces deux affaires, rien que quelques jours. Cet enl√®vement et ces meurtres. Et dans les deux cas, elle avait √©t√© impliqu√©e. Y avait-il un lien¬†? Jakce avait √©mis cette hypoth√®se le soir o√Ļ ils s'√©taient retrouv√©s et elle l'avait √©cart√©e. Le seul point commun entre ces deux histoires, c'√©tait elle. Peut-√™tre que sa pr√©sence sur l'enqu√™te de la petite Livline √©tait quelque chose de beaucoup plus sensible que ce qu'il semblait. Et peut-√™tre √©tait-ce, l√†, un avertissement.

ggNon. Non. Les deux affaires √©taient bien trop diff√©rentes. Et, comme elle l'avait d√©j√† soulign√©, le seul lien entre les deux, c'√©tait elle. Et son r√īle dans chacune d'elles n'√©tait pas le m√™me. D'un c√īt√©, elle √©tait l'enqu√™trice, un espoir pour ce vieil homme, de l'autre, elle √©tait‚Ķ quoi¬†? Elle-m√™me ne le savait pas.

ggQuoi qu'il en soit, elle avait réussi à émettre des hypothèses plausibles sur l'enlèvement de Livline Ztalfeg, bien que sans preuve pour les étayer. Ce fut une impasse. Sans preuve, aucun moyen de faire avouer qui que ce soit. Ces richissimes hommes et femmes d'affaires, dont le mensonge et la manipulation étaient certainement le pain quotidien. Aucun d'eux ne semblait avoir connaissance de cet univers, mais chacun avait de quoi le cacher.

ggEt puis il n'y eu plus rien, à nouveau.

ggUn Ňďil neuf ferait peut-√™tre du bien √† cette affaire.

ggSills et Harshett arrivèrent en même temps, surpris de revoir enfin leur collègue, souvent absente ces derniers textesousdroitsdauteur



262



devant