Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

entrevues, les notes qu'elle avait prises.

ggEt puis, elle se mit à relire un peu tout ça. Toutes ces idées accumulées et qui n'avaient pas mené à grand-chose. Elle parcourut la liste de personnes pouvant avoir commandité l'enlèvement de la jeune Livline, et toujours aucun ne lui rappelait quelque souvenir.

ggSc√Ņlbel se plongea dans les rapports de police.

ggC'√©tait cinq mois et demi plus t√īt, que l'enqu√™te avait commenc√©. L'appel avait √©t√© pass√© dans la soir√©e. Il signalait un enl√®vement. Celui de Livline.

ggLes autorités locales s'étaient rendues sur les lieux. Hormis des poils qui devaient appartenir à une simple bête curieuse, aucun indice n'avait pu être retrouvé. Seules les traces de sang et la porte-fenêtre détruite signalaient qu'un crime avait eu lieu.

ggLa lecture se fit en diagonale. Sc√Ņlbel connaissait les documents sur le bout des doigts, mais elle voulait se les rem√©morer. Une fois encore, avant de les abandonner. Ils lui √©taient sortis de la t√™te ces derniers temps. La description de chaque personne suspect√©e, interrog√©e puis disculp√©e¬†; du grand-p√®re aux gens du village le plus proche, en passant par les camarades, les amies et le petit ami de la jeune fille.

ggL'enquête stagnait, elle avait été reléguée à l'arrière plan par d'autres affaires qui, sinon plus importantes, étaient au moins plus fournies en indices. Les inspecteurs chargés de la résoudre n'avaient plus rien écrit dans le rapport plus de deux mois avant que le vieil homme apparaisse dans ce même bureau.

ggEt puis elle était arrivée. La détective conseillée par une lettre anonyme.

ggPourquoi elle ? C'était une question qui ne la quittait textesousdroitsdauteur



261



devant