Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

train d'examiner tout ce merdier.

gg– T'as l'air admiratif…

gg– Non. Non. Mais admets que c'est impressionnant.

gg– Impressionnant, oui, répliqua Scÿlbel en jetant un regard sur le corps le plus proche. Qu'est-ce qui nous dit que c'est les mêmes ?

gg– Leur culot à ces salauds, déjà. Le lieu, la mise en scène. Y a aussi ce corps. »

ggJakce désigna l'un des pendus, le plus proche de leur position. Éventré, son intestin grêle déversé sur le goudron humide.

gg« Le seul à avoir été découpé. De la même manière que Lind. Même technique à première vue, d'après le légiste.

gg– Va falloir passer à la vitesse supérieure ; s'ils recommencent, qui sait combien y aura de victimes la prochaine fois… Des indices ?

gg– Tu vois pas mon sourire ? Ils prennent de l'assurance, alors ils vont faire des erreurs ! Pour les indices, ça cherche, mais c'est fréquenté, alors si on trouve quelque chose, ça risque d'être à un simple passant. Mais avec tout ce qu'ils ont laissé, y aura bien un truc qui nous conduira à eux. »

ggJakce se voulait rassurant, mais Scÿlbel voyait bien son jeu. Elle regarda autour d'elle. Une dizaine d'hommes s'affairait. Certains examinaient le sol, d'autres photographiaient les cadavres. D'autres encore les décrochaient, une fois les prélèvements terminés.

ggScÿlbel, elle, ne pouvait détacher ses yeux de ce corps. Le plus proche. L'éventré. Le seul qui reliait les deux meurtres. Les assassins voulaient que la Direction textesousdroitsdauteur



249



devant