Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

bandes rouges, délimitant le périmètre, barraient la rue entière. Elles se trouvait bien loin de son immeuble, bien loin du lieu où avait été retrouvé le corps d'Eerson Lind. Bien plus loin que Scÿlbel ne l'aurait imaginé à la description de Jakce. Et il suffisait de lever les yeux pour comprendre pourquoi.

ggPendus.

ggDes pendus. Des dizaines de corps pendus. Nus, une fois encore, une corde épaisse enroulée autour du cou, attachés près des ampoules des lampadaires, pieds joints, mains liées dans le dos.

ggAucune chance de desserrer les liens pour espérer écarter le nœud et respirer encore, au moins le temps qu'on les découvre et les libère. Non, ils avaient attendu que la mort vienne les étouffer.

ggOn ne leur avait, non plus, laissé aucune chance d'éviter l'humiliation d'être retrouvé ainsi. Exposés. Intégralement.

ggScÿlbel montra sa carte à un agent positionné là pour sécuriser la scène, franchit les bandes et emprunta l'allée macabre pour rejoindre les avertisseurs lumineux qui clignotaient au loin.

ggUne quinzaine d'hommes et de femmes, le corps flasque, pendant, défilèrent de chaque côté. Une allée de cadavres.

ggLa nudité, dans l'horreur de la mort.

ggTous regardaient unanimement, de leurs yeux vides, le ciel. Le nœud qui les tenait leur serrait le cou et déformait leur mâchoire. Parfois, la langue ressortait de leur bouche, gonflée, coincée entre les dents.

ggUn souffle lent poussait des prospectus, des déchets sur le sol et soulevait doucement la veste de la jeune textesousdroitsdauteur



247



devant