Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

tout vérifier. On a pris des valises. Nous n'avons pas le choix. Je m'éloigne de la maison. Elle disparaît derrière moi. Tout est noir. Sauf la voiture. Il fait nuit. Il fait froid. Je marche jusqu'à la voiture. J’entends un bruit. Je me retourne. Les buissons. Je ne vois que les buissons. Je pense à ce que j'ai pu oublier. Je suis pressée, j'ai pensé à quelque chose. Eerson m'appelle. Je reviens à la voiture. Il me sourit. Il me dit que tout ira bien. Merlton dort derrière, il est paisible. On dirait un ange. »

ggUn débit machinal racontait ces événements, une voix totalement détachée.

gg« Je l'embrasse sur le front. Je m'assieds. Le moteur se met en marche. Du bruit dans la rue. Les voisins. Les voisins qui s'en vont. Ils nous regardent, ils nous font signe. Eerson leur répond. Et puis, il me dit qu'on reviendra ici très vite. Il me sourit encore. La voiture part. Tout devient noir. J'ai mal aux yeux. Je n'arrive pas à les garder ouverts. La voiture vibre. Tout est noir.

gg– C'est très bien. Vous vous sentez toujours sereine. Continuez, racontez ce qui vous est arrivé. Vous êtes toujours avec nous, ici, au poste, en sécurité. Tout est noir, c'est normal. Vous vous êtes endormie après votre départ.

gg– Je ne vois rien. Tout est noir. Je sens juste une main. Sur ma cuisse. J'entends des paroles. Elles sont lointaines, mais rassurantes. C'est la voix d'Eerson. Il fredonne. Ça devient de plus en plus lointain. Je n'entends plus rien… Un hurlement ! Un cri ! J'ai peur ! J'ai peur !

ggN'oubliez pas que vous êtes avec nous. Vous ne textesousdroitsdauteur



216



devant