Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

gg– Elle m'a été bien utile, tu sais ! »

ggÀ l'accueil, ils croisèrent une femme. Cheveux tirés en arrière, lunettes aux contours noirs assez épais, tailleur gris à la coupe avantageuse, démarche assurée sur talons hauts. Air assez austère, mais qui mettait en confiance. Elle parlait à la standardiste et semblait déjà énervée.

gg« Vous n'avez rien de plus confortable à lui proposer ? Rien ? Juste une chaise et une table ?

gg– Madame, calmez-vous. C'est la seule pièce que nous avons dans laquelle vous pouvez mener votre séance sans que les observateurs soient visibles.

gg– Ah ! Parce que vous croyez vraiment qu'elle ne va pas se rendre compte qu'on l'observe derrière cet immense miroir ? Vous pensez vraiment qu'elle va croire que c'est pour se refaire une beauté ?

gg– Madame…

gg– Léanie ! s'exclama Jakce. Comment allez-vous ? Vous vous souvenez de Scÿlbel ?

gg– Ça faisait longtemps, répondit la femme. J'espère que vous la traiterez mieux que ces incompétents ! »

ggEt puis elle s'en alla, tendue et énervée. On conduisit les deux agents dans une pièce noire, où quelques personnes attendaient déjà. Sur le côté, une glace sans tain donnait sur une pièce vide, hormis une table et deux chaises. Entre les murs gris, une femme attendait. Les traits tirés, le visage meurtri, les cheveux gras et collés sur son front ; elle tenait une couverture de laine marron, rêche, trop grande sur ses épaules fragiles, et semblait ne rien porter d'autre. Le regard fatigué, vide, perdu dans le vague.

textesousdroitsdauteur



212



devant