Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

ggElle ne pouvait pas.

ggSans prendre le temps d'attendre la fin du communiqué, elle avait attrapé la veste qui trônait sur le dossier du canapé et était sortie.

ggMaintenant, elle marchait, elle voulait vérifier, vérifier qu'elle n'avait pas mal entendu, mal vu, que l'information était bien réelle, se frayant un chemin parmi la foule de plus en plus compacte. Et affolée. Elle remonta la rue, ses magasins encore fermés, ses cafés qui auraient été remplis si le monde pouvait s'y poser et simplement prendre le temps sans penser à l'événement s'étant déroulé à seulement quelques pas. Les voies étaient déjà embouteillées. Les voitures, les taxis, les bus, tous étaient immobiles. Les klaxons retentissaient. Pour la forme.

ggBientôt, la cohue ralentit, rassemblée en une masse dense et serrée – bien plus collée que ce que l'on tolère habituellement –, autour d'un immeuble près du centre-ville, plus haut que celui dans lequel Scÿlbel logeait depuis quelques mois.

ggLa cadence de la jeune femme se réduit, elle aussi. Ses pas s'arrêtèrent. Elle leva la tête, son regard se posa sur les dizaines personnes lui tournant le dos, sur tous ces imperméables ternes, tous dirigés vers le même point.

ggEt puis, ses yeux remontèrent sur la façade de l'immeuble, ses centaines de fenêtres. Reflets du ciel matinal.

ggUn ciel bas, des nuages gris et menaçants, l'air chaud et humide. Étouffant. Un vent s'engouffrait dans les rues. Le monde semblait porter le deuil du spectacle qui s'offrait ici. Mais c'était Scÿlbel, qui soutenait le textesousdroitsdauteur



171



devant