Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

s'y accroche et eux retardent toujours un peu plus l'instant où celui-ci pourra se déconnecter de notre corps. Au milieu de la nuit, le regard croise les chiffres lumineux du réveil. Ces ampoules, minuscules, qui agressent la rétine pour indiquer l'heure. Tardive. La pensée de la journée qui nous attend, les cernes sous les yeux, naît dans notre esprit, pour ne plus le quitter. On compte les heures restantes avant de devoir se lever. Et lorsque le sommeil vient enfin, s'il vient, il est trop tard pour en espérer un quelconque repos.


ggCe fut une nuit comme celles-ci que Scÿlbel passa.

ggLasse de ne pas parvenir à trouver le sommeil, elle se réveilla tôt, le lendemain. Le ciel était encore revêtu de sa tunique sombre et seul un faible rayonnement lacté venait indiquer que le soleil entamait son cycle journalier. La cafetière se mit en marche, bruyamment, le liquide noir coula dans la tasse et Scÿlbel se dirigea d'un pas traînant sur le balcon. Dans la ville, les lampadaires scintillaient entre les rues, laissant tout de même quelques ombres pour tout ce qui avait besoin de discrétion. Quelques fenêtres dévoilaient, à l'extérieur, l'intimité des appartements par une ampoule allumée. Le bourdonnement vaporeux du vent et des bruits nocturnes parvinrent aux oreilles de la jeune femme, qui se laissa bercer quelques minutes.

ggTout était paisible à côté. Helna dormait certainement encore.

ggIl était tôt et Scÿlbel avait le temps de se préparer. Trop vaseuse pour se remettre à la lecture ou faire ses exercices, elle se dirigea vers la salle de bains. Prendre une douche froide, se mettre les idées en place.

textesousdroitsdauteur



169



devant