Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

ggAu fil du temps, le visage de son patron s'√©tait adouci, ses traits s'√©taient rel√Ęch√©s et ses yeux inquisiteurs s'√©taient agrandis. M√™me s'il y avait un lien plus fort entre Sills et Harshett, qui se connaissaient depuis des ann√©es, Sc√Ņlbel n'avait pas √† se plaindre de sa situation. Son patron √©tait compr√©hensif et montrait chaque jour qu'il pouvait sans crainte se reposer sur ses employ√©s. Et maintenant, il acceptait m√™me que Sc√Ņlbel se mette sur une affaire qui risquait de mettre l'agence dans une position dangereuse, si quelque chose se passait mal.


ggLa d√©tective partit plus t√īt qu'√† l'accoutum√©e, ce soir-l√†, mais ne trouva pas tout de suite le chemin de son appartement. Elle avait une visite √† rendre et avait d√©j√† bien trop repouss√© le moment. Elle se perdit alors au cŇďur de la capitale, pour se retrouver devant cet escalier. Une inspiration, et elle entama la descente.

ggLorsque son pied se posa sur la premi√®re marche, main appuy√©e sur la rambarde m√©tallique, Sc√Ņlbel fut persuad√©e que c'√©tait une mauvaise id√©e. Son cŇďur battait fort, r√©sonnant dans ses oreilles, en pensant √† cette porte qui s'approchait. S'approcha alors une porte de bois sombre, basse, enfonc√©e dans un mur gris sous le niveau du sol. Anodine.

ggEn entrant dans la ruelle, déjà, la détective avait senti ses jambes fléchir. Et rien qu'à la pensée de venir, la veille, les premiers frissons avaient étiré le duvet de sa nuque.

ggMaintenant, elle franchissait la dernière marche et allait abaisser la poignée. Elle prit une autre inspiration et ouvrit.

textesousdroitsdauteur



141



devant