Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

Comme il avait été découvert, de toute façon, et quitte à être pincé, autant l'avouer lui-même. Quand je suis allé voir la femme, elle était en pleurs, mais voulait lui pardonner. Quelle conne…

gg‚Äď Pas de divorce, pas de tribunal, les photos ont servi √† rien, le contrat a pu √™tre annul√© et on n'a re√ßu qu'une petite partie du paiement.

gg‚Äď Et voil√† pourquoi je dois pas l'imiter, conclut Sc√Ņlbel toujours hilare.

gg‚Äď T'inqui√®te pas, lui dit Sills, ils vont bien faire une erreur. Faut juste qu'on soit patients.¬†¬Ľ

gg√áa faisait du bien de voir Harshett revenir plaisanter avec eux. Le souvenir de son retour avait marqu√© la jeune femme. Elle se rappelait de ce matin alors que, sur le chemin du travail, elle esp√©rait encore une r√©ponse rapide du vieux Ramenton qui lui aurait permis d'avancer, de faire le lien entre elle et lui. Sc√Ņlbel se rappelait aussi que, lorsqu'elle avait ouvert la porte du bureau, ce matin-l√†, elle avait compl√®tement oubli√© cette histoire, en voyant son patron √† travers la vitre de plexiglas qui s√©parait ce bureau de celui des employ√©s.

ggSills était déjà arrivé et semblait le regretter. Il fouillait dans un tiroir rempli d'anciens dossiers et se préparait à partir aussi vite que possible.

ggHarshett était au téléphone et hurlait si fort qu'on pouvait entendre distinctement la moindre de ses paroles, malgré l'isolation entre les deux pièces.

ggIl parlait à l'une de ses connaissance dans la police et lui intimait de retrouver ses clients au plus vite.

gg¬ę¬†Une famille peut pas dispara√ģtre comme √ßa¬†! Dis- textesousdroitsdauteur



137



devant