Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

ggOu alors ils sont partis en vitesse. Y a aucune trace d'eux. Faudra en demander plus à Harshett. J'ai rien trouvé en bas, en tout cas. Faut l'appeler. On a plus rien à faire ici.

gg‚Äď Attends, tu penses pas qu'on pourrait trouver quelque chose¬†?

gg‚Äď On est rentr√© par effraction, faut pas tra√ģner. Et puis si y avait quelque chose, √ßa a d√©j√† d√Ľ √™tre r√©cup√©r√©.¬†¬Ľ

ggSills disparut et Sc√Ņlbel l'entendit descendre les escaliers. Son coll√®gue avait un visage tr√®s amical. Toujours souriant et avenant, avec elle du moins. Mais il √©tait vrai que, si on ne le connaissait pas, il pouvait para√ģtre impressionnant. De grande taille et plut√īt costaud, c'√©tait le genre de personne qui pouvait faire changer quelqu'un de trottoir, la nuit. Malgr√© cela, Sc√Ņlbel √©tait constern√©e par sa propre connerie. Comment avait-elle put √™tre effray√©e par lui¬†? Son coll√®gue¬†! Un homme qu'elle voyait tous les jours¬†!

ggLa panique qui l'habitait devenait de plus en plus préoccupante. Les premiers temps, elle avait mis ça sur le compte de sa fuite. Mais, là, un rien la faisait totalement paniquer. Et, maintenant qu'elle avait la preuve qu'on l'avait retrouvée et que ça touchait à sa vie d'avant la Direction, ça n'allait qu'empirer. Elle le savait. Le cauchemar du matin en était le parfait exemple. Quelques mois auparavant, il serait sorti de sa tête dès qu'elle aurait émergé de son sommeil. Aujourd'hui, elle ne pouvait s'en défaire. Quelque chose la tracassait, dans ce qu'elle y avait vu, et elle savait que c'était important. Quelque chose n'allait pas.

ggLa porte d'entr√©e claqua au passage de Sills, Sc√Ņlbel textesousdroitsdauteur



122



devant