Steve Ryges

Auteur et rédacteur web

(pour plus d'informations sur la rédaction, cliquez ici)

Dans la brume, elle attendait

Oeuvre protégée par des droits d'auteur

ggScÿlbel emprunta un petit chemin entre le mur de la maison et la barrière végétale. Des dizaines de fleurs différentes dévoilaient un petit coin de paradis coloré. En fait, avec la haie, d'un côté, et toutes ces fleurs de l'autre, on se serait cru en plein essor de la nature sur l'urbain. Une chose était sûre, cette famille prenait vraiment soin de sa maison. De nombreux insectes venaient butiner dans un bourdonnement agréable. Scÿlbel s'enfonça un peu plus, dépassa ce couloir naturel sans prendre la peine de s'attarder sur les fenêtres : tous les volets à hauteur d'homme étaient fermés.

ggLe jardin derrière la demeure se montrait beaucoup moins vaste que celui d'Hyzaik Ramenton, il l'était néanmoins assez pour qu'après la construction de la piscine, il reste encore assez de place pour une terrasse, un four à bois, une cabane de jardin et encore assez d'espace pour que les enfants puissent s'amuser.

ggScÿlbel, bien protégée par la clôture de hêtre, qui permettait que personne ne la voit rôder, s'avança près de la table de jardin et se dirigea vers la porte-fenêtre. Elle actionna la poignée moulée, élégante, mais celle-ci, hormis un léger mouvement dans ses gonds, demeurait inlassablement coincée. La détective approcha son visage de l'un des carreaux, s'aida de son ombre pour regarder à l'intérieur.

ggLes rideaux étaient fermés, elle ne vit rien.

gg« Rien. » dit-elle en revenant vers son collègue.

ggUn cliquetis se fit entendre et Sills actionna la poignée.

ggLa porte s'ouvrit en grinçant.


ggLe hall d'entrée était perdu dans l'obscurité. Les deux textesousdroitsdauteur



117



devant